17102007

Un journal, une vie, une histoire

 

 

Je me lance à créer un blog qui j’espere au final me ressemblera… pas facile je ne suis pas webmaster mais plutôt betmaster !!!

 

 




Faut le vivre pour y croire

29032008

untitled.bmp

Dans la continuité des mauvais sorts j’appel «  l horreur  » à la barre!

Voila deux jours que je sentais une douleur comme un  » mal de reins  » …. crème à base de camphre, antalgique mais pas grand chose me faisait passer ce  » petit poignard » dans le dos…

Dimanche de Pâques, suis chez moi a passer la serpillère pour tenter de nettoyé encore et encore les dommages de l’ incendie.

Une violente douleur me prend, à me couper le souffle, impossible de rester debout je me mets à 4 pattes….. grosse erreur !!! je ne pouvais plus prendre d’appuie pour me relever ;comme une énorme déchirure , impossible de respirer à fond sans que la douleur sintensifie…

j attends un peu à terre, l’acalmie venant je réussi à me l ever et appel s.o.s médecin, diagnostique sous une bandelette d’ urine elle pense a un calcul car le resultat de la bandelette annonce du sang dans les urines…

Me donne un traitement et me dit que d’içi 3 jours je devrais de nouveau galoper!!!

La journée fut placé sous le signe de la difficulté à me lever toute seule et marcher sans avoir l apparence d’ une personne agée mais ce fut gérable…

Mais alors la nuit…………………. des hurlements , et c’est pas une image, aucunes positions ne me convenait, même marcher était un suplice, j ai connu tout ce que implique des accouchements sans péridurale mais rien n’est comparable j’ai cru sincèrement que j’allais y rester…

Appel du samu, transport à l hopital à 2 heures du mat et après tout les exams, perfusions, echo, radio et scanner le medecin m annonce une   bonne collique néphrétique………………. à peine si je savais ce que cela était jusqu’à ce jour, ils m ont gardé 24 heures , je serrais les dents pour sortir sous peine de rester plus longtemps, les larmes n’ont jamais autant coulée que ces derniers jours….

Mais voila que 3 jours après mon mal est toujours présent, ne pouvant plus tenir je retourne aux urgences qui me garde en observation sous perf la journée entière, pour s’appercevoir que j avais une bonne inflammation sur le conduit et le rein et une bonne infection de celui-ci, antibio et comprimés à base de morphine me sont prescrit ( bon remède puisque depuis 1 jour je ne souffre plus comme avant, juste la nuit est encore mal vecue mais je garde le moral!!!!

Alors voila maux de dents, contractions ou autre et bien c’est de la gnognotte comparé aux douleurs ABOMINABLE  d’un calcul dans le rein………..

je sais même pas si des mots peuvent être à la hauteur de ce que j’ai pu vivre donc toutes celles et ceux qui l’on vécut je suis de tout coeur avec vous, surtout que le doc m’a avertie que je risque de refaire des recidives et dans ce cas il faudrait filtrer les urines pour récuperer le calcul afin de l analyser et d’en connaître la cause….

Je ne sais pas si le reste de l’année 2008 me reserve encore bien des surprises , je ne sais pas si je continurais à avoir la force pour avancer malgré tout ces obstacles, je ne sais pas si j’ ai fais quelque chose de si grave pour en payer les conséquences mais alors si un homme là haut m’ entend qu’il me donne du répit, un nouveau souffle de grâce!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




28032008

Bien voila je vais commencer à écrire un livre sur ma vie, avec tout ce qu’ il m’ arrive, tout et n’ importe quoi mais il est évident que l’ année 2008 n’ est pas pour moi je devrais commencer par….. Il était une fois…..

Un 3 mars 2008, à 21 heures 30 alors que je regardais paisiblement la télévision au premier étage, le reste de la troupe regardant un dvd dans le salon au RDC , un bouquan pas possible venait de mes monstres, j ententais des portes claquées , des bruits d’ agitations….. Puis un grand  » MAMAN VIENS VITE!!!!  »

Surprise je descendis aussi vite que possible, et vis de la fumée partout dans le salon, les prises éléctriques expiraient de la fumée noire, tout de suite je compris qu’ il y avait le feu, le feu chez moi ????

Premier reflexe j ‘ouvre les fenêtres de la salle à manger, et vis des flammes sortir de l’ arrière du mur, des cris et hurlement venaient de l’ exterieur, les gens tembourinaient et hurlaient à notre porte d’ entrée  » sortez vite ça brûle !!! »

Pris de panique je n’ arrivais pas à ouvrir la porte d ‘entrée qui se trouvait fermée à clef, une fois ouverte tout le monde dehors, je me retournis et m’ apperçut que mon fils rudy n’ était pas là, j’ hurlais son prénom et l’ entendis crier du côté du salon, il avait sauté par la fenêtre !!!!

Bref tout le monde dehors, pieds nus, sous une pluie battante, les pompiers arriverent enfin, là on commencait à réaliser ce qu il nous arrivait, le feu ne venait pas de notre logement mais du parking souterrain, d’ après les premieres indications deux motos et un véhicule aurait été incendiés et ces derniers se trouvent sur les emplacements juste en dessous de notre barraque!!!

Pus de 3 heures à rester là, en espérant que nos affaires et notre vie , nos souvenirs ne sont pas partit en fumée.. les enfants et nous même avions été pris en charge par les pompiers dans un SAS d’ urgence, couverture de survie , taux d’ oxygène ect…..

Une fois l’ incendie maitrisé, les SP nous ont demandés de venir avec eux dans le logement pour constater les dégats… ba on y voyait pas grand chose, plus d électricitée, plus d’ eau, de la suie partout, une odeur intenable, et les pompiers qui montent au premier étage et qui s’ appercoivent que les gaines techniques continuaient à brulés, ils les ont arrachés et foutus dehors, le reste s’ est enchainé,le Maire, les adjoints sont venus , et à 1 heures 30 mes enfants sont partient chez leur grand mère et nous avons pris refuge chez ma soeur …… sous le choc, exténuer, soucieux de prendre connaissance des dégats au petit jour…..

 

HA ba il est beau l appartement, murs complètement noir et cassés par le passage des pompiers,plus de sanitaires, de plomberie, d’ electricité, appareils electroménager hs, et j en passe, au fur et à mesure des démarches nous avons du prendre le peu d affaire  » potable  » et commencer la guerre aux démarches administratives et juridique..

Nous avons été logé par la mairie dans une chambre  en attendant les travaux puisque le logement n est pas habitable, notre bailleur à fait le mort, même pas un relogement ils ont même refusé de le faire sous la réquisition du Maire….

La mairie nous a mis à disposition des wc provisoire ( de chantier ) ainsi qu une douche en préfabriqué, et des bouteilles d eau, mais notre agence NADA….. voila preque 1 mois que nous ne sommes pas encore installés dans le logement, les travaux ont débutés mais il y en a au moins pour 3 mois.

 

Dans tout ce malheur j ai eu la chance d avoir des personnes qui nous ont tendus la main, famille, collègues , amis , bref sans eux je ne sais pas ce que j aurais fait… entre dispatcher le linge à droite et à gauche, les repas puisque nous ne pouvions nous les préparer, le soutien et les épaules qui m ont été tendu dans mes coups de déprime total, surtout lorsque tout nous semble flou, sans réponses…….. pas un bout de doigt nous a été tendu par notre bailleur, la mairie a fait son maximum bien qu’ elle n’était pas dans l obligation de le faire car nous sommes dans le  » privé » .

Aujourd hui nous avons pu nettoyer ce qui est à nettoyer avec des seau d’ eau que nous jetons dehors dans les égoux, le reste est à refaire, peinture, mur, installation electrique, installation des gaines , installation des sanitaires, changement de moquette , de parquet qui à craqué par la chaleur et nous attendons les remboursement par notre assurance habitation…..

 

Merci à tous ceux qui nous sont venu en aide, un grand M****** à tous ceux qui nous ont regarder par leur fenêtre sous la flotte , pieds nus et qui n’ ont même pas eu un geste envers mes enfants, une couverture…. rien, la france est assez nulle sur ce sujet, chacun sa merde , ( ba oui je choque peut etre ) rien d’ humain , pas un sourire, pas un geste qui nous encourage ……. et moi qui bosse au quotidien pour le service aux autres, qui se donne jour et nuit …. cela me laisse sur une méditation mais je reste plus intelligente qu’ eux …..




6122007

2007120637014.jpg

 

Me voici nouvelle coupe, !!! avec des kilos en moins , même si cela ne se voit pas je vous assure que la balance me le dit haut et fort !! merci dudu!!




18112007

spa0397.jpg

 

 

Crevettes et moules aux petits légumes sauce colombo

 

500 grammes de moules décortiquées

500 grammes de crevettes décortiqués

1 poivron vert

1 aubergine

2 tomates

2 échalotes

3 pots de 100 grammes de fromage blanc à 0%

1 cuillère à soupe de moutarde

1 cuillère à café de poudre a colombo ou au curry au choix

 

Couper les tomates, l’ aubergine et le poivron ainsi que les échalotes en dés.

Les faire revenir dans une poêle avec les moules et les crevettes

assaisonner de poivre et sel

lorsque les légumes sont réduits incorporer le fromage blanc

bien mélanger, ajouter la poudre de colombo et la cuillère de moutarde

remuer le tout et laissez mijoter encore 5 minutes !!

 

c’est prêt pour les non dudu vous pouvez accompagner ce plat avec du riz!




23102007

perefille.bmp

Un père absent suite au divorce de mes parents.

J’avais 6 ans lorsque celui-ci est parti de la maison, au début il nous prenait mon frère et ma soeur tout les deux week end, comme assez de familles dont le divorce a touché. 

Puis un jour, plus de nouvelle, ce dernier a fait son choix entre une femme qui n’avait pas d’enfants et les siens, plus de nouvelles durant 17 ans

Pas une carte d’anniversaire, pas un mot ou coup de téléphone pour noël.

Un silence qui a durée des années, et chacun de nous avions une douleur qui n’aurait pu s’effacer.

Puis un jour il a refait surface, la cause de tout cela me diriez-vous ?

il était atteint d’un cancer de la gorge, il a sûrement prit conscience que sa vie n’ a pas été celle qu’il aurait du avoir.

Des remords, des regrets, une culpabilisation ? pas une explication.

Nous nous sommes vu 1 fois, après 17 ans , je ne pouvais l’appeler papa, je ne pouvais le faire et pourtant lorsque je le regardais , il avait bien changé, mais ces mimiques d’autrefois je les reconnaissais

Moi aussi j’avais changer, déjà maman, un mari , une vie bien posée.

Puis un jour, il me téléphone, et permet de juger mon mari car celui-ci avait perdu son emploi, lui qui n’ a jamais été là pour nous.

Suite à cela je n’ai plus voulu avoir de ses nouvelles.

Par l’intermediaire de ma soeur qui le voyait très souvent je suivais son stade de sa maladie

Ma soeur était à son chevet lorsqu ‘il était en phase terminal, tout les jours, et parfois toutes les nuits.

Elle a assumé cela toute seule, je n’ai pu la soulager car j’avais de la rancune envers ce père qui m’avait tout simplement abandonné.

Je lui ai malgré tout envoyé un courrier, sur lequel je traçais tout mes sentiments, mes douleurs, mes regrets, je n’ai jamais eu de réponse.

un 17 mai 2001 à 06 heure du matin , ma soeur me téléphone pour m’annoncer que mon père est décédé à l’hopital de st clou et qu’il fallait si rendre pour se recueillir une dernière fois.

J’étais là devant son lit, devant ce corps sans vie,je n’osais l’ approcher, quand une infirmière arrive dans la salle et me dit sans état d’âme ‘ allez y voyons, c’est votre père qui est là ‘

Et là, …prise de conscience…. c’était bien mon père , le mien, celui qui m’avait tant manqué…

Malgré ces 6 années passé depuis, j ‘ai toujours une douleur qui me ronge, les regrets de ne pas avoir pardonné à mon père, de ne pas avoir pu profiter du temps qu’il me restait avec lui.

De ne pas avoir pu sortir de ma bouche les mots  » papa » et  » je t ‘aime « 

je n’ en discute que très rarement avec ma soeur, et je suis tellement mal pvis à vis d’ elle.

Mon père est mort dans ses bras, seul à lui même.

Elle à subit cette descente douloureuse toute seule, sans soutient de ma part, sans appuie quelconque.

Je la respecte pour ce qu’elle à fait pour lui.

Je ne peut être aussi libre moralement qu’elle, et cela je pense que je le vivrais jusqu’ a la fin de ma vie.

Par tout cela j’ai appris à profiter chaque jour, chaque instant de mes proches, et de toujours leur dire que je les aime.

Voila l’histoire , mon histoire , celle d’ un père et de sa fille.

je t’aime papa




19102007

images.jpg Et bien voila je tenais à faire mon ti coup de coeur sur cette association tant connu  » les resto du coeur  »

Pourquoi me diriez vous ?? tout simplement parce qu’ à un certain moment de ma vie, j’ai du me retourner vers eux ……. cela n ‘arrive pas qu’ aux autres

Etant employé depuis seulement 3 mois dans une boîte privée je suis tombé gravement malade,(arrête de maladie d’une durée de 1 an)

Comme je venais de rentrer dans cette société je n’ étais pas payé par la sécurité social, pas de salaire, pas d’ indemnisation par la sécu l’ engrenage commence…

Puisque j’étais considérer comme employé, je ne pouvais même pas prétendre au R.M.I, ni aux assedics.

Autant vous dire que sans aucuns revenu, avec deux enfants à charge et un mari qui gagnait à l’époque une misère, on s’enfonce progressivement vers la misère ( et c ‘est peu de le dire )

retard en tout genre, loyer, edf, cantine, assurance ect…..

Là on avale sa fiereté et on se rend la tête basse vers les assistantes social.

Mis en place de dossier puis l’on vous donne des bon d’alimentation, et enfin droit aux resto du coeur

De là j’ai rencontré des bénévols aux coeurs énorme, doter d’une gentillesse, qui vous redonne un peu de dignité….

Ces personnes ne vous jugent pas, elles sont là pour vous et travail avec une gaieté qui vous rechauffe .

le combat à été dur, le plus difficile c’est de ne pouvoir rien offrir à ses enfants lors de leur anniversaire et pour noel, on se sent tellement misérable que l’on baisse les bras …

Mais par la force de mon mari j’ai tenu le coup, en me disant que plus jamais une telle situation devait refaire surface

J’ai étudier, passer des concours pour rentrer dans la fonction publique, j’étudiais le soir, tard la nuit, au bout de 12 ans de sortie des banc d’école il m’étais difficile de reprendre les bases mais j’ y suis arrivé

Obtention du concours , obtension d’un poste, j’ai repris du poil de la bête, les dossiers en cours s’arrangeaient et nous avons enfin pour ressortir la tête de l’eau.

Depuis maintenant 4 ans, nous vivons bien, cela nous a apprit à voir la vie autrement , les gens, les futillité…..

Par mon metier , j’avoue que je suis plus compréhensible lorsque nous rencontrons des personnes en situation précaire, érrant , sans domicile, sans revenus  .

Je sais comment leurs parler et vers qui les diriger dans les hotels d’urgences avec un rendez vous auprès d’une assistante social de garde.

Voila un de mes chemins parcourus je voulais le tracer car ce sont des événements qui ne doivent pas s’effacer , mais à garder pour nous remettre tout le temps en question !!!




17102007

008.jpg

 

Voici rudy le plus jeune ( 11 ans)

ne vous fiez pas aux appartences il fait sa petite tête de triste mais c’est lui le plus frippon !!! un vrai Gaston Lagaff en personne !!!




17102007

spa00651.jpg

 

 Voici mon fils Alan , 13 ans et déjà des poses à la Wesh Wesh…. pffff il est où le petit garçon avec ses tites boucles sur la tête et qui reclamait des calins ???




17102007

moi.jpg

2007053056589.jpg

 

 

Me voici ,à l’apparence triste sur cette photo mais en fait c est que je réfléchi lorsque je lis certains forum ( n ‘est ce pas les nanettes !!! faut bien que j’ analyse vos délires , ban oui je suis un peu longue à comprendre moaaa hi hi )

036.jpg 

A gauche mon mari, à droite son ami d’enfance qui vit toujours en guadeloupe, donc lors de nos vacances là-bas ils profitent des moments passés ( faut préserver une telle amitié )

010.jpg 

ha la guadeloupe quand tu nous tiens……..







Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
L'Association des Parents d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANTERBURY T@LES
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres